La justice reprend l’enquête sur un réseau international de prostitution de luxe


L’instruction a mis en lumière le rôle présumé d’Elie Nahas, directeur d’une agence de mannequins de Beyrouth (Liban) et organisateur connu de concours de beauté très prisés. Il est soupçonné d’avoir fourni des « filles » à des princes arabes et émirs du golfe Arabo-persique. Libéré le 22 août 2008, il demeure à ce jour introuvable.Elie Nahas travaillait avec plusieurs correspondants à Vienne (Autriche), Prague (République Tchèque), Caracas (Venezuela) et Dubaï (Emirats arabes unis).Les prostituées traversaient la planète pour rejoindre leurs clients sur les plus beaux yachts du monde entre Cannes (Alpes-Maritimes) et Monaco. Les tarifs pratiqués étaient de 25.000 dollars par femme, pour trois jours. Pour la durée du Festival de Cannes 2007, la location d’un yacht était parfois facturée 350.000 euros et celle d’une villa 38.000 euros, rapporte lundi « La Provence ». De nombreuses Miss venues d’Amérique du Sud ont été vues et photographiées sur ces bateau et villas de luxe.Le juge d’instruction Christophe Perruaux, de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, a entendu en fin de semaine dernière un Vénézuélien de 45 ans, soupçonné de jouer le rôle de rabatteur. Le suspect a contesté avec force avoir fourni des prostituées au réseau dirigé par Elie Nahas, a toutefois précisé son avocat, Me Lionel Febbraro.Source
Via www.challenges.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s