La police politique, au service des artisan du Nouvel Ordre Mondial et des puissances occultes qui tirent les ficelles attachées aux membres des figurants politiciens à leur disposition.

Autre vidéo de la CBC : Lien

SYNDICAT INDUSTRIEL DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES

SCEP

« La décision émise hier [17 janvier 2011] par un juge de la Cour du Québec est une preuve supplémentaire que la police est utilisée par des politiciens pour donner des ordres de stopper des manifestations démocratiques », affirme Dave Coles, président du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier.

Dave Coles est le dirigeant syndical qui a fait les manchettes après avoir démasqué les agents provocateurs de la Sûreté du Québec lors du sommet du Partenariat pour la sécurité et la prospérité, tenu à Montebello et réunissant les chefs d’État américain, mexicain et canadien en août 2007.

Le juge Réal Lapointe de la Cour du Québec a déclaré hier que l’ordre de faire arrêter la manifestation à Montebello contrevient à la Charte canadienne des droits et libertés. Leila Martin a porté plainte devant la Cour après avoir été arrêtée à Montebello parce qu’elle manifestait contre le sommet.

View original post 215 autres mots

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s