Jean-Marc Fournier et Kathleen Weil, la conjointe de Michael Novak, VP aux affaires internationales SNC-LAVALIN, tous deux anciens ministres de la justice sous l’administration corrompue de l’imposteur JJ Charest faut-il ajouter…

Commission Papillon

5.  Jean-Marc Fournier et SNC-LAVALIN : piliers de la corruption judiciaire au Québec?

En avril 2010, au cœur de la Commission BASTARACHE, Robert DUTRISAC écrivait ce qui suit dans sa chronique[1] :

« À son arrivée au pouvoir, Jean Charest a modifié la procédure de nomination des juges en permettant au Conseil des ministres d’avoir accès à la liste des candidats. Le ministre de la Justice, qui gardait cette liste pour lui auparavant, est maintenant exposé aux pressions politiques de ses collègues. […]

[…]. La décision fait désormais l’objet de délibérations parmi des ministres qui, sensibles aux considérations politiques, peuvent se prononcer sur la valeur respective des candidats, voire vanter leurs poulains. Le ministre de la Justice, qui doit pourtant assurer l’indépendance et l’impartialité du système de justice, est désormais soumis aux pressions politiques de ses collègues. »

Après autant d’années de perversion judiciaire, la pratique était rendue à ce point…

View original post 1 451 autres mots

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s