Paul Desmarais ,le Maître Illuminati du Québec est mort

Michelduchaine

Ainsi le Monstre Illuminati du Québec a fini par mourir.J’attends ce moment depuis tant d’années que je n’aurai qu’un seul regret: c’est que Paul Desmarais n’a pas vécu assez longtemps pour voir s’installer ,au Québecx ,un gouvernement du Peuple,par le Peuple et pour le Peuple…Ainsi il serait devenu incapable de dormir,la nuit.

J’ai rêvé qu’il fut arrêté,jugé et condamné à mort pour haute trahison,mais je crois que Dieu le jugera assez vite et que Lucifer le recevra avec de grands honneurs.

Paul Desmarais a reçu des mains de la reine Elisabeh II ,la médaille britannique de l’ORDRE IMPÉRIAL. Paul Desmarais est l’ancien employeur de Pierre-Elliott Trudeau, Jean Chrétien, Paul Martin, Brian Mulroney ainsi que de Maurice Strong, le « père des Accords de Kyoto » qui a été mis à la porte pour avoir participé à une fraude de 10 milliards USD dans le cadre du programme Pétrole contre nourriture…

View original post 823 autres mots

« L’État nous a trahi. Si nous ne sommes pas vigilants tout est possible »

« Partout où des personnes sont livrées à d’autres personnes, il faut particulièrement veiller au respect de la dignité humaine et des droits de l’homme. C’est une des raisons pour laquelle notre association se bat pour la création d’une instance de contrôle indépendante de l’administration ayant le droit de procéder à des contrôles surprises non annoncés à l’avance. Pour justement éviter que certains mettent le profit avant la morale, comme ce fut le cas avec nous. »

comite cedif

Bonjour Madame Müller-Biondi, vous êtes l’auteur d’un livre poignant, Geboren in Zürich (née à Zürich) dans lequel vous faîtes le récit des atrocités, le mot n’est pas trop fort, que vous avez subies. 

C’est donc en tant que premier media Internet français des familles victimes de maltraitances institutionnelles que nous avons souhaité vous interviewer. Nous vous remercions d’avoir bien voulu accepter le principe de répondre à nos questions.

CEDIF : La fin de votre adolescence a pour cadre la prison pour femme d’Hindelbank, vous y avez vécu un enfer sur les préconisation des services sociaux qui entendaient vous rééduquer. Mais quel crime aviez-vous commis pour subir un tel sort ? 

Ursula Müller-Biondi : Mon crime fut d’être jeune, passionnée, de me révolter, et pour couronner le tout, j’attendais, sans être mariée, un enfant de mon grand amour. C’est pourquoi l’État a souhaité me « rééduquer ».

Je suis issue…

View original post 2 068 autres mots